Camp d’anglais biblique

Ressources chrétiennes

Plusieurs de nos articles ont été transférés à Ressources

 

Plusieurs de nos articles ont été transférés à Ressources chrétiennes. Allez visiter ce nouveau site:

Ressources chrétiennes

 

 

Pages

Catégories

Statistique

 

 

Pourquoi étudier une confession de foi ?

 

3371028307_1dc8f69722.jpg

Source: Creative Commons, Flickr, Éric Bégin

POURQUOI ÉTUDIER UNE CONFESSION DE FOI ?

Les diverses confessions de la Réforme contiennent un même héritage précieux pour notre foi et notre vie aujourd’hui. Qu’est-ce qu’une confession de foi? Quelle est la place et quelle est l’utilité d’une confession de foi? Pourquoi étudier une confession de foi?

Qu’est-ce que la foi?

L’expression “confession de foi” contient deux mots importants: foi et confession. Qu’est-ce que la foi? La foi, c’est d’abord une connaissance certaine par laquelle je tiens pour vrai tout ce que Dieu nous a révélé par sa Parole. C’est aussi une confiance du coeur que l’Esprit Saint produit en moi par l’Évangile et qui m’assure que Dieu m’accorde gratuitement le pardon des péchés et la vie éternelle en Jésus-Christ. Une connaissance certaine et une confiance du coeur. Cette connaissance certaine est fondée sur ce que Dieu nous révèle dans sa Parole. Sans l’écoute de la Parole de Dieu, il est impossible d’avoir la foi (Rom. 10:17). Cette confiance du coeur est produite en moi par le Saint-Esprit qui m’assure que les promesses de Dieu en Jésus-Christ sont bien pour moi. Sans l’action secrète du Saint-Esprit dans nos coeurs, il est également impossible d’avoir la foi (1 Thess. 1:5). La foi est donc quelque chose de très personnel, qui stimule notre intelligence et qui embrase nos coeurs. Elle implique une connaissance de Dieu et une relation personnelle intime avec Dieu. Héb. 11:1: La foi, c’est l’assurance des choses qu’on espère, la démonstration de celles qu’on ne voit pas.” Héb. 11:7: Sans la foi, il est impossible de plaire à Dieu.” Ac. 16:31: Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé, toi et ta famille.”

Confesser notre foi de notre bouche

Est-il possible d’avoir une foi muette? Non, c’est impossible! L’apôtre Paul a dit: J’ai cru, c’est pourquoi j’ai parlé!” (2 Cor. 4:13). Si nous avons la foi véritable, nous allons l’exprimer en paroles. Nous allons confesser notre foi. La Confession de foi de La Rochelle commence en disant: Nous croyons et confessons…” La Confession des Pays-Bas commence de la même façon: Nous croyons tous du coeur et confessons de la bouche…” La foi du coeur ne reste pas silencieuse, elle s’extériorise par sa confession. Rom. 10:9-10: Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton coeur que Dieu l’a ressuscité d’entre les morts, tu seras sauvé. Car en croyant du coeur on parvient à la justice, et en confessant de la bouche on parvient au salut.” En grec, le mot confesser est “homologuéô” (dire une parole semblable), qui a donné en français les mots “homologue” et “homologuer”. Homologue signifie quelque chose qui est semblable (deux côtés homologues d’un triangle; le ministre des affaires étrangères a rencontré son homologue américain). Homologuer signifie approuver, reconnaître, valider (homologuer un document, une décision). Nous croyons dans notre coeur et nous homologuons de notre bouche. Nos paroles correspondent à la foi qui est dans notre coeur. Nos paroles correspondent aussi à la Parole de Dieu que nous avons entendue. Quand nous confessons notre foi, nous répétons après Dieu ce qu’il nous a révélé. Nous sommes d’accord avec ce qu’il dit.

Confesser notre foi avec l’Église

Nous ne vivons pas notre foi de façon isolée. Le Seigneur nous a placés dans son Église pour que nous formions un même corps uni ensemble. Éph. 4:4: Il y a un seul corps et un seul Esprit, comme aussi vous avez été appelés à une seule espérance…; il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu et Père de tous.” Nous avons donc besoin d’une confession commune. Puisque nous avons une même foi dans nos coeurs, nous devrions confesser la même foi de nos bouches. Bien sûr, cette même foi peut être formulée de différentes façons, mais ces différentes formulations devraient toutes s’accorder au niveau du contenu. “Je crois et je confesse” devient “nous croyons et nous confessons”. 2 Cor. 4:13: Et comme nous avons le même esprit de foi, selon ce qui est écrit: J’ai cru, c’est pourquoi j’ai parlé! nous aussi nous croyons, et c’est aussi pourquoi nous parlons.Quand nous parlons de notre foi, nous devrions tous tenir un même langage, avoir des paroles qui s’harmonisent avec les paroles de nos frères et soeurs et qui sont fidèles à la Parole de Dieu. Héb. 4:14: Puisque nous avons un grand souverain sacrificateur qui a traversé les cieux, Jésus le Fils de Dieu, tenons fermement la confession de notre foi.Héb. 10:23: Confessons notre espérance sans fléchir, car celui qui a fait la promesse est fidèle.” Cet appel est adressé à l’ensemble du corps du Christ. Une confession de foi sert à exprimer ce que l’Église croit. La Parole de Dieu nous aide à le faire, car elle contient des beaux résumés de la doctrine chrétienne qui nous servent de modèles (1 Cor. 15:3-6; Phil. 2:6-11; 1 Tim. 3:16; 1 Pi. 3:18,22). Elle contient également plusieurs exemples de croyants qui ont confessé joyeusement leur foi et leur espérance (Pierre, Matt. 16:15-16; Thomas, Jean 20:28; l’eunuque éthiopien, Ac. 8:36-38; Timothée, 1 Tim. 6:12, etc.).

Le Seigneur nous appelle donc à croire et à parler, mais aussi à enseigner, à corriger, à défendre la vérité, à réfuter l’erreur, à éduquer nos enfants dans la foi, à expliquer notre foi aux autres, à répondre aux questions de ceux qui demandent raison de notre espérance. Bref, l’Église du Dieu vivant est la colonne et l’appui de la vérité” (1 Tim. 3:15). Elle doit combattre pour la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes” (Jude 3). Elle est appelée à faire de toutes les nations des disciples et à leur enseigner à garder tout ce que Jésus nous a prescrit (Matt. 28:20). Une confession de foi est un outil très utile qui aide l’Église à exercer sa responsabilité envers les membres du corps comme envers ceux qui se préparent à le devenir. Mais avant tout, une confession de foi doit être belle. Paul a encouragé Timothée en lui rappelant qu’il avait prononcé cette belle confession en présence d’un grand nombre de témoins”, à l’exemple de Jésus qui avait rendu témoignage par sa belle confession devant Ponce Pilate” (1 Tim. 6:12-13). La confession de la foi est une parole de louange qui doit servir à la gloire de Dieu.

Qu’est-ce donc qu’une confession de foi?

Nous pouvons résumé en disant que c’est:

a. Une réponse de l’Église à la Parole de Dieu.

b. Un résumé des doctrines de la Parole de Dieu crues par l’Église.

c. Un document ecclésiastique officiel qui appartient à toute l’Église.

d. Un héritage de nos pères dans la foi à transmettre à nos enfants.

e. Un témoignage au monde de la lumière de l’Évangile.

f. Une réponse à des hérésies et fausses doctrines.

g. Un document humain sujet à l’erreur et à la révision à la lumière de la Parole de Dieu.

Quelle est l’utilité d’une confessions de foi?

Pourquoi devrions-nous connaître et étudier les confessions de foi que nos pères spirituels nous ont légués en héritage? Leur utilité est multiple:

a. Publique: Un résumé de ce que croit l’Église en accord avec la Parole de Dieu; une réponse de l’Église aux promesses de l’alliance, par laquelle elle fait connaître son identité et permet à ses membres de déclarer publiquement ce qu’ils croient en commun.

b. Systématique: Un effort de synthèse qui résume l’essentiel de la révélation biblique et qui nous aider à mieux assimiler ce que nous croyons (pas d’opposition entre la foi et l’intelligence).

c. Polémique: Un moyen de combattre l’hérésie et de discerner les enseignements contraires à la Parole, afin d’éviter de répéter les erreurs du passé et de dénoncer les mensonges du diable.

d. Pédagogique: Un outil éprouvé qui permet d’instruire les nouveaux croyants, de préparer les enfants de l’Alliance à professer leur foi et d’enseigner tous les membres de l’Église.

e. Oecuménique: Un expression de ce qui constitue l’unité de l’Église afin d’être gardés dans la vraie foi et de rechercher cette unité avec d’autres croyants; une unité avec les croyants des générations passées et avec ceux qui veulent servir le Seigneur aujourd’hui.

f. Évangélique et apologétique: Un témoignage collectif de notre foi dans le monde; un moyen de faire connaître l’Évangile et de répondre à la calomnie et à l’opposition.

g. Historique: Un témoignage vivant de la fidélité de Dieu dans l’histoire de son Église; l’héritage de la foi est préservée et encourage les générations futures à suivre les mêmes traces.

h. Juridique: Un moyen de protéger la prédication publique de l’Évangile et d’orienter le ministère des officiers de l’Église; une protection contre l’intrusion de faux enseignements.

i. Doxologique ou liturgique: Un sacrifice de louange pour la gloire de Dieu; une belle confession qui reflète la vérité rayonnant du Seigneur (“orthodoxie”: droite louange).

Paulin Bédard, pasteur

 

 

Commentaires fermés

haut