Camp d’anglais biblique

Ressources chrétiennes

Plusieurs de nos articles ont été transférés à Ressources

 

Plusieurs de nos articles ont été transférés à Ressources chrétiennes. Allez visiter ce nouveau site:

Ressources chrétiennes

 

 

Pages

Catégories

Statistique

 

 

Prière de David en faveur de sa maison royale

 

Source: Creative Commons, Flickr, ukgardenphotos


2 SAMUEL 7:17-29

PRIÈRE DE DAVID EN FAVEUR DE SA MAISON ROYALE

 

La révélation des merveilleux plans de Dieu ne devrait jamais nous laisser indifférents. Nous devrions accueillir sa Parole avec beaucoup de joie et d’enthousiasme. Nous devrions faire de sa Parole nos délices et prier pour que ses promesses s’accomplissent. C’est ce que David a fait quand il a entendu de la bouche du prophète Nathan les plans de Dieu à son sujet et au sujet de sa descendance après lui (7:1-16). Dieu a fait alliance avec David, il lui a fait connaître sa promesse de lui construire une maison, c’est-à-dire de susciter une lignée royale qui régnerait toujours sur son trône. “Nathan parla à David conformément à toutes ces paroles et à toute cette vision.” (7:17). Aussitôt, David s’arrête et prend le temps de répondre au Seigneur par la prière. Il ne répond pas à Nathan, le messager; il répond à Dieu directement, à celui qui a envoyé vers lui ce messager avec ce message renversant. David ne peut pas rester indifférent. Il accueille la Parole de Dieu avec une grande joie et avec émerveillement. Il fait de cette Parole ses délices et l’objet de sa prière de louange et de requête.

 

Quand nous recevons la Parole de Dieu de la bouche des prédicateurs que Dieu nous envoie, nous avons ensuite la joie et le privilège de pouvoir nous adresser directement à notre Dieu dans la prière. Il connaît les cœurs de chacun et nous appelle à nous approcher librement du trône de la grâce. Lorsque David répond au Seigneur dans la prière, son projet de construire une maison à l’Éternel est maintenant complètement supplanté par une prière d’adoration et d’émerveillement. Cette prière de David est une fenêtre ouverte sur son cœur transformé par la grâce de Dieu et bouleversé par les grands projets d’avenir que Dieu a pour lui et pour sa maison.


Thème: La prière de David, fondée sur la promesse de Dieu, prépare la venue du grand Roi.


La prière de David peut se diviser en deux parties:

1. D’abord David s’émerveille devant la grâce de Dieu (7:18-24)

2. Ensuite David prie pour que la promesse de Dieu s’accomplisse (7:25-29)


Si nous faisons une analyse un peu plus fine, nous pouvons y discerner cinq parties:

1. Une humble approche devant le Dieu de grâce (7:18-19)

2. Une louange au Dieu souverain (7:20-22)

3. Un rappel de la fidélité du Dieu de l’alliance (7:23-24)

4. Un désir que Dieu soit glorifié (7:25-27)

5. Une demande pour que la maison de David subsiste à toujours (7:28-29)

 

1. Une humble approche devant le Dieu de grâce (7:18-19)


Alors le roi David alla se présenter devant l’Éternel” (7:18). David commence par aller se présenter devant l’Éternel, probablement dans la tente de la rencontre ou devant l’arche de l’alliance. Il commence sa prière non par une requête, mais par la surprise et l’émerveillement.


Comment David exprime-t-il son humilité dans cette prière?


Il reconnaît humblement que le Dieu souverain est aussi le Dieu de grâce. “Et il dit: Qui suis-je, Seigneur Éternel, et qu’est-ce que ma maison, pour que tu m’aies fait parvenir jusqu’ici? C’est encore peu de chose à tes yeux, Seigneur Éternel; tu parles aussi de la maison de ton serviteur pour des temps lointains. Est-ce là la voie d’un être humain, Seigneur Éternel?” (7:18-19). Le mot “maison” est encore une fois le mot clé de cette section. David reconnaît que Dieu a été bon pour lui et pour sa famille dans le passé et commence à peine à envisager comment il sera bon encore pour sa famille dans l’avenir. Il s’émerveille de la grâce qu’il a déjà reçue. La gratitude ne peut jamais oublier, ni même expliquer le passé. Pensons à tout le parcours que Dieu lui a fait faire depuis le début! Entre Bethléem et Jérusalem, il n’y a qu’une dizaine de kilomètres, mais quel trajet Dieu lui a fait parcourir depuis le temps où il prenait soin du troupeau de son père! Dieu a maintenant fait de lui le roi de tout Israël, avec un royaume bien affermi! N’est-ce pas étonnant? Sur cette route remplie d’embûches, de menaces, de fuites devant l’ennemi, de situations désespérées et de magnifiques délivrances, le Seigneur a toujours été avec lui. Voilà que David s’émerveille devant la promesse d’une grâce à venir encore plus grande et plus magnifique!


Tout cela le dépasse, car ni lui ni sa famille ne méritent nullement une telle considération. Lorsque Dieu fait savoir à David quel rôle sa maison jouera dans l’histoire humaine à venir, David ne peut pas faire autrement que d’être ébahi. “Est-ce là la voie d’un être humain?” (littéralement: “c’est là la loi de l’homme”) signifie “Est-ce là ta façon habituelle de traiter les humains?” ou encore “C’est la destinée de l’homme!” Autrement dit, normalement nous mériterions ton châtiment le plus sévère, mais le plan que tu as préparé pour l’humanité (à travers ma descendance) est bien différent. Les bénédictions que David et sa maison ont déjà reçues plus celles qu’ils recevront encore dans l’avenir sont tellement inhabituelles. Il s’agit vraiment d’une faveur non méritée, par pure grâce! Une faveur qui aura des répercussions sur l’humanité tout entière! Ces bénédictions déjà déversées et ces autres bénédictions promises vont bien au-delà de tout ce que nous pourrions normalement espérer. Comme si les mille dangers que le Seigneur lui a fait traverser et les mille délivrances qu’il lui a accordées étaient trop peu, Dieu ajoute à tout cela la promesse d’une lignée royale qui s’étendra sur des générations à venir et même jusque dans l’éternité!


Pour que nos prières soient reçues favorablement devant le trône de la grâce, elles doivent être empreintes d’humilité et de révérence, reconnaissant de tout cœur que nous méritons la juste condamnation de Dieu et que toute bénédiction qu’il nous a déjà accordée ou qu’il nous promet pour l’avenir n’est que pure grâce. Nous ne pouvons jamais prétendre devant Dieu que nous méritons sa faveur de quelque façon que ce soit. Cette faveur nous est accordée uniquement grâce au grand Roi issu de cette lignée royale de David pour nous accorder grâce par dessus grâce.

 

2. Une louange au Dieu souverain (7:20-22)


Après avoir humblement reconnu qu’il ne mérite aucunement la faveur de Dieu, David poursuit sa prière par un élan de louange et d’adoration. David a d’abord reconnu qu’il n’est rien devant Dieu pour ensuite reconnaître l’immense grandeur de Dieu. “Que pourrait te dire de plus David? Tu connais ton serviteur, toi, Seigneur Éternel! À cause de ta parole et selon ton cœur, tu as fait toutes ces grandes choses pour les faire connaître à ton serviteur.” (7:20-21).


De quoi David s’émerveille-t-il exactement?


David reconnaît que Dieu connaît tout et qu’il connaît son serviteur, pas seulement dans le sens que Dieu sait qui est David, mais dans le sens que Dieu a choisi David et qu’il lui porte une grande affection. Quand la Bible dit que Dieu nous connaît, cela signifie souvent qu’il nous a choisis pour l’éternité et qu’il nous aime. Puisque Dieu connaît ainsi son serviteur David, il est pleinement en mesure de lui faire connaître ses plans pour l’avenir, comme il les lui a communiqués par son prophète Nathan. Dieu connaît son serviteur et fait connaître à son serviteur ses plans d’avenir! En d’autres mots, Dieu a choisi David pour un rôle spécial parce qu’il l’aime. Son plan pour l’avenir concernant la descendance de David ne vient pas de l’ingéniosité humaine, surtout pas de celle de David, mais vient uniquement du libre choix de Dieu et de son désir le plus profond d’établir un Royaume éternel et indestructible. Quel grand sujet d’émerveillement! David n’en revient tout simplement pas d’avoir été protégé jusqu’à maintenant et ensuite de recevoir ces promesses incroyables pour l’avenir. L’Éternel l’a fait et continuera de le faire uniquement parce qu’il l’a bien voulu. David en a le souffle coupé. “Que pourrait te dire de plus David?”


David pourrait se contenter de remercier Dieu pour ces grandes bénédictions promises à sa maison, mais en réalité sa prière est d’abord une pure adoration de son Dieu. Il adore Dieu essentiellement pour qui il est, et non pas seulement pour ses dons. “Que tu es donc grand, Éternel Dieu! Car nul n’est semblable à toi, et il n’y a point de Dieu en dehors de toi, d’après tout ce que nous avons entendu de nos oreilles.” (7:22). Dieu omniscient, Dieu de majesté, Dieu incomparable! Voilà le Dieu que David adore de tout son cœur. Il adore aussi l’Éternel Dieu, c’est-à-dire le Dieu de l’alliance, l’Éternel étant le nom par lequel Dieu s’est lié à son peuple par une alliance toute spéciale. C’est à l’intérieur de cette relation d’alliance que David peut librement exprimer sa prière d’adoration et de louange.

 

3. Un rappel de la fidélité du Dieu de l’alliance (7:23-24)


Après avoir porté son attention sur Dieu lui-même, David rappelle les grandes œuvres de l’Éternel, en particulier les grandes œuvres qu’il a accomplies en faveur de son peuple.


Y a-t-il une seule nation sur terre qui soit comme ton peuple d’Israël et que les dieux soient allés libérer pour en faire leur peuple et pour lui donner un nom? Tu as fait pour lui de grandes choses, des choses redoutables en faveur de ton pays, en présence de ton peuple que tu as libéré de l’Égypte, de ses nations et de ses dieux, pour qu’il t’appartienne. Tu as affermi ton peuple d’Israël afin qu’il soit ton peuple pour toujours; et toi, Éternel, tu es devenu son Dieu.” (7:23-24).


Quelle description David fait-il du peuple d’Israël?

Quels qualificatifs peuvent servir à décrire ce peuple? D’où ces qualités viennent-elles?


David décrit le peuple d’Israël comme un peuple incomparable, parce qu’en réalité c’est son Dieu qui est incomparable. Ce caractère unique et incomparable de Dieu se reflète nécessairement sur son peuple qui en reçoit la marque et les bienfaits.


Tout d’abord, Israël est un peuple racheté. Il a été racheté de sa grande misère en Égypte et racheté pour appartenir à un nouveau Maître. La rédemption contient toujours ces deux éléments: libération et possession. Dieu nous a délivrés de notre misère pour que nous lui appartenions. Dieu accorde à son peuple la liberté, mais pas l’indépendance. Nous sommes libérés de la puissance du péché, du diable et de la mort, non pas pour mener une vie comme nous voudrions, mais pour appartenir à notre Rédempteur et vivre pour lui. “Vous avez été rachetés à grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre et dans votre esprit qui appartiennent à Dieu.” (1 Cor. 6:20).


Ensuite, Israël est un peuple protégé. “Tu as affermi ton peuple d’Israël afin qu’il soit ton peuple pour toujours.” (7:24). Dieu a affermi son peuple, il a établi son peuple, tout comme il est dit aux versets 12 à 16 que Dieu a affermi ou établi le royaume et le trône de David et de ses descendants. Déjà Israël a commencé à être affermi depuis le jour où Dieu l’a fait sortir d’Égypte. Maintenant que David est établi roi d’Israël, Israël est davantage affermi. Quand sa lignée sera établie sur son trône dans l’avenir, Israël sera encore davantage affermi. Notons un autre mot digne de mention: “pour toujours”, déjà mentionné aux versets 13 et 16 au sujet du trône royal de David et de sa descendance. Dieu vient de lui annoncer que sa dynastie sera d’une durée illimitée et permanente. David reconnaît alors que le peuple d’Israël aura aussi une durée illimitée et permanente, non parce qu’Israël possède en soi une grande durabilité, mais parce que Dieu a la ferme intention de garder son peuple. Si le peuple de Dieu est une réalité certaine et durable pour toujours, c’est bien à cause du trône de David sur Israël qui sera affermi afin de durer pour toujours.


C’est ce Royaume inébranlable que nous avons reçu en Jésus-Christ, notre Roi éternel qui s’est assis sur le trône de son ancêtre David afin d’y régner pour toujours (Luc 1:32; 20:41-44; Marc 11:10; Ac. 2:33-35; 13:22-23,34; 15:16). Personne ne pourra arracher de la main du bon Berger le troupeau qui lui a été confié et pour lequel il a donné sa vie. Nous lui appartiendrons pour toujours (Jean 10). Dieu ne se fatigue jamais de rassurer son peuple au milieu de nos doutes et de nos luttes, nous rappelant que notre Roi nous garde précieusement et pour toujours dans sa main puissante.


Enfin, David déclare que ce peuple racheté et protégé est avant tout un peuple privilégié. “…et toi, Éternel, tu es devenu son Dieu.” Cette parole nous rappelle la fameuse formule de l’alliance tant de fois répétée tout au long de la Bible. “Je serai ton Dieu et tu seras mon peuple.” (Gen. 17:7; Ex. 6:7; Lév. 26:12). L’Éternel Dieu nous a pris pour que nous soyons tout spécialement son peuple et que lui soit notre Dieu. Dieu ne s’est pas limité à racheter son peuple de son esclavage et à le protéger tout au long de l’histoire. Il a également bien voulu se donner lui-même à son peuple, afin d’appartenir à son peuple et d’être son Dieu.


Oui, Israël est un peuple racheté, protégé, privilégié. Le rappel de cette réalité historique convient tout à fait à cette prière de louange et d’émerveillement. Ce rappel souligne la grande fidélité de Dieu à son alliance établie avec son peuple. Qui est David? Bien peu de chose et rien qui ne mérite la faveur de Dieu. Qui est ce grand Dieu, sinon un Dieu de majesté et de grâce! Et qui est son peuple, sinon un peuple incomparable parce que choyé par ce Dieu incomparable, fidèle à son alliance et à ses promesses de grâce. Quand David a entendu la promesse concernant sa dynastie à venir, il n’a pas pu faire autrement que de penser au peuple de l’alliance qui allait immensément profiter de cette royauté durable et permanente. En pensant au troupeau du Seigneur, David ne pouvait pas faire autrement que de penser au grand Berger lui-même. Quand nous regardons aux brebis, nous ne pouvons pas faire autrement que de penser au bon Berger. Quand nous regardons à l’Église, nous ne pouvons pas faire autrement que d’admirer le Chef de l’Église.


Puisque Dieu connaît toute cette histoire, pourquoi le lui répéter dans la prière?


Pour rafraîchir la mémoire de celui qui prie et garder dans notre cœur le souvenir de ces actes rédempteurs et les implications pour lui et pour son peuple. De cette manière, notre foi sera stimulée, notre adoration sera plus profonde et notre amour pour le Seigneur sera affermi. David se souvient de ce que le Seigneur a fait et loue Dieu pour son amour indéfectible. Tout cela annonce et prépare la venue de Jésus-Christ venu pour sauver son peuple de ses péché, pour réconcilier les croyants avec Dieu par la foi en lui et pour transformer leurs vies afin que, par une vie nouvelle et sanctifiée, ils vivent dans la sainteté à la gloire de Dieu.

 

4. Un désir que Dieu soit glorifié (7:25-27)


La prière de David passe de la louange à la requête. Sa prière par laquelle il cherche la bénédiction de Dieu n’est toutefois pas égoïste. Il a le désir réel et sincère de voir Dieu glorifié. “Maintenant, Éternel Dieu, fais subsister pour toujours la parole que tu as prononcée sur ton serviteur et sur sa maison, et agis selon ta parole. Que ton nom soit grand pour toujours et que l’on dise: L’Éternel des armées est le Dieu d’Israël! Que la maison de ton serviteur David soit affermie devant toi! Car toi-même, Éternel des armées, Dieu d’Israël, tu as fait une révélation à ton serviteur en disant: Je te bâtirai une maison! C’est pourquoi ton serviteur a trouvé le courage de t’adresser cette prière.” (7:25-27).


Quel est le fondement de la prière de David?

Qu’est-ce que cela nous enseigne au sujet de la prière?


C’est vraiment la promesse de Dieu qui est le fondement de sa prière. Il se base sur ce que Dieu a dit. La vérité de la Parole de Dieu et de ses promesses devrait toujours être la base de nos prières. Nous pouvons nous reposer dans les promesses de Dieu et dans la certitude que Dieu est fidèle à son alliance et à ses promesses. Toute véritable prière est fondée sur son alliance avec nous. Dieu s’est révélé à nous, il a pris l’initiative de faire alliance avec nous et nos enfants, il nous a fait des promesses, il nous appelle à répondre et nous répondons par la foi et l’obéissance, en priant pour que ses promesses s’accomplissent.


Quel est le lien entre la prière pour la maison de David et le désir de voir Dieu glorifié?


David ne prie pas seulement parce qu’il a des besoins ou parce qu’il veut quelque chose. Il prie pour que la promesse de Dieu s’accomplisse afin que Dieu lui-même soit glorifié. Les promesses de Dieu nous permettent de nous approcher de Dieu pour lui présenter nos demandes et en même temps elles nous donnent l’assurance que nous recevrons ce que nous demandons. Tout cela pour que la gloire de Dieu brille de tout son éclat devant le monde et que l’on dise: “Que ton nom soit grand pour toujours et que l’on dise: L’Éternel des armées est le Dieu d’Israël!” Dans la prière que Jésus nous a enseignée, la requête “Que ton règne vienne” est précédée de la requête “Que ton nom soit sanctifié.” La gloire du nom de Dieu ne va pas sans l’affermissement de son règne.

 

5. Une demande pour que la maison de David subsiste à toujours (7:28-29)


David prie pour que Dieu déverse la bénédiction promise. “Maintenant, Seigneur Éternel, c’est toi qui es Dieu, tes paroles sont vérité, et tu as annoncé ce bienfait à ton serviteur. Veuille maintenant bénir la maison de ton serviteur, afin qu’elle subsiste pour toujours devant toi! Car c’est toi, Seigneur Éternel, qui as parlé, et par ta bénédiction la maison de ton serviteur sera bénie éternellement.” (7:28-29).


Comment la requête de David a-t-elle été exaucée?


Cette prière de David a été exaucée d’abord par la longue lignée de descendants qui a régné sur une période de plus de 400 ans sur la tribu de Juda (voir les deux livres des Rois). Peu de royaumes dans l’antiquité ont duré aussi longtemps. Malheureusement, à cause de leurs péchés, le royaume de Juda a été vaincu et détruit par les Babyloniens. Pendant des siècles le peuple de Dieu n’a pas eu à sa tête un roi comme David.


Vers la fin du 6e siècle avant J.-C., à la fin du royaume de Juda, Etan le psalmiste s’est lamenté sur l’état déplorable du peuple de Dieu. Il a prié pour que le Seigneur les restaure selon ses promesses de grâce. Sa prière était basée sur l’alliance que Dieu avait autrefois conclue avec David. “Où sont, Seigneur, tes actes bienveillants d’autrefois, ceux que tu as jurés à David dans ta fidélité? Souviens-toi, Seigneur, du déshonneur de tes serviteurs, souviens-toi que je porte en mon sein tous les peuples nombreux, Éternel! Souviens-toi que tes ennemis déshonorent, ils déshonorent les pas de ton messie.” (Ps. 89:50-51). Cette prière n’était pas seulement tournée vers le passé, du temps de David, mais regardait aussi vers l’avant, au temps où Jésus allait venir.


La prière de David a finalement été exaucée par la venue de Jésus-Christ, le Fils de David par excellence. C’est Jésus qui est venu accomplir pleinement la promesse d’un descendant sur le trône de David et la promesse du Royaume de Dieu établi en permanence. Le grand Roi descendant de David est venu, il a été méprisé et rejeté, il a porté les péchés de beaucoup. Il est mort, il est ressuscité victorieux et il est monté au ciel pour s’asseoir sur son trône pour toujours. Tout cela afin que la grâce de Dieu soit déversée sur nous en abondance. Dieu a été fidèle à ses promesses et à son alliance avec David dans la personne et l’œuvre de Jésus-Christ. Cette alliance est parvenue à sa plénitude en Jésus-Christ, avec sa promesse de pardon et de vie nouvelle par la foi en notre Sauveur et Seigneur. Les bénédictions que Dieu déverse sur nous grâce à lui sont innombrables et totalement non méritées. Nous les recevons en abondance par la foi en lui. Ne pensons pas que nous pouvons obtenir de Dieu sa faveur par nous-mêmes. C’est par Jésus que nous devons venir à Dieu et c’est par lui seul que nous pouvons demeurer fermes dans cette grâce.


Réjouissons-nous et soyons dans l’émerveillement du fait que la prière de David a été exaucée! Louons notre Dieu pour cette œuvre incomparable! Toutefois, le règne de notre grand Roi n’a pas encore été pleinement et publiquement reconnu par tous. Nous devons encore prier “Que ton règne vienne!” Nous pouvons présenter à Dieu cette prière, avec l’assurance que sa promesse est entièrement fiable et certaine. Voilà le cœur de notre prière pour le règne de Dieu à venir! C’est Jésus-Christ, notre Roi, qui construit un temple pour Dieu en bâtissant son Église et en y déversant son Saint-Esprit. Lorsque Jésus reviendra, il terminera la construction de cette maison pour Dieu.


Paulin Bédard, pasteur



Commentaires fermés

haut